Téléchargez gratuitement notre nouveau livre blanc : Réussir son projet de marketplace de seconde main

Définition d'une marketplace : qu’est-ce qu’une marketplace ?

Article de Kreezalid - 03 Jun 2021 - 4 minutes de lecture

Amazon, Airbnb, Doctolib... vous avez forcément déjà fait appel à une marketplace. Mais qu’est-ce qu’une marketplace exactement ? Qu'elle en est la définition ? Comment fonctionne-t-elle ? Kreezalid répond aux questions que vous vous posez pour que les marketplaces n’aient plus aucun secret pour vous. Une chose est sûre, vous ne regarderez plus les marketplaces de la même façon.

Créez une marketplace dès aujourd’hui !

Bénéficiez d’un essai gratuit de 14 jours, sans engagement.

Que signifie exactement une marketplace : définition d'une marketplace

Marketplace, en français se traduit littéralement par “place de marché”. Elle désigne une plateforme qui met en relation des vendeurs et des acheteurs. Destinée à la vente de biens, ou de services, elle met en jeu, 3 acteurs principaux : 

  • le propriétaire de la plateforme ; 
  • l’acheteur ; 
  • le vendeur.

Ebay, créée en 1995, est l’une des plus anciennes marketplace. Le site LeBonCoin, quant à lui est l’un des premiers dans la mise en relation entre particuliers.

Rôle des différents acteurs d’une marketplace

L’un n’existe pas sans les autres. Il s’agit vraiment d’un équilibre entre ces 3 piliers.

Le vendeur 

Il est le client de la marketplace. Le vendeur propose ses biens ou services aux visiteurs, potentiels futurs clients. Il profite du trafic de la plateforme et gagne en visibilité. Le plus souvent, il ne paiera qu’un pourcentage sur les ventes réalisées. Il n’a donc rien à perdre à déposer son offre sur une marketplace.

L’acheteur

Il est celui qui va acheter le bien ou le service proposé par un vendeur. Il n’a rien à payer en plus que le produit qu’il souhaite acquérir. Il est impératif que l’acheteur se sente en confiance sur une marketplace. La navigation doit être fluide et aucun doute ne doit subsister, notamment lors du paiement. 

Le propriétaire de la marketplace  

Il représente un tiers de confiance pour les 2 autres acteurs. Il est responsable de l’équilibre qu’il crée entre l’offre et la demande. Une marketplace bien conçue doit prendre soin de ses acheteurs et de ses vendeurs. 

Différences entre e-commerce et marketplace 

Dans les 2 cas, il s’agit de commerce en ligne. Pour vulgariser, une marketplace serait à l’image d’une galerie marchande quand le e-commerce représenterait la petite boutique indépendante du coin de la rue. 

Pour mieux visualiser, voici un tableau avec les principales différences entre e-commerce et marketplace.

 

Marketplace

E-commerce

Les Acteurs

3 acteurs : 

  • propriétaire de la marketplace ;
  • acheteur ;
  • vendeur.

2 acteurs : 

  • commerçant ;
  • client.

Le Responsable

Le propriétaire de la marketaplace.

Le commerçant

Le Business Model

Plusieurs modèles existent et peuvent se combiner : 

  • commissions ;
  • abonnements ;
  • offres premium ; 
  • campagne de promotion payante ; 
  • frais d’inscription ; 
  • ...

Limité, le commerçant se rémunère grâce à la marge qu’il effectue sur les ventes réalisées.

Le Système de paiement

Nécessite un tiers de confiance et le stockage des fonds sur un compte de cantonnement ou compte de séquestration. Exemple de solution de paiement marketplace: Mangopay, Stripe Connect, Adyen, Lemonway, etc.

Mise en place d’un système de paiement sécurisé via un PSP, ou un établissement bancaire. 

Perspective d’évolution

Illimité. Une fois le site installé, le trafic entre acheteurs et vendeurs fera prospérer la plateforme naturellement.

Limitée. Nécessite un travail de mise à jour du site en cas d’augmentation de l’activité.

Définition des différents types de marketplaces  

Avant d’établir la typologie des marketplaces, il faut différencier les 2 commerces possibles sur ces plateformes peu importe leur nature : 

  • la vente de produits ; 
  • la proposition de services.

Définition marketplace B2B

Définition 

La marketplace Business to Business, que l’on retrouve orthographiée B2B, BtoB, btob ou encore btb, désigne une plateforme dédiée aux professionnels.

Exemple de marketplace BtoB

La plateforme sera le grossiste pour le détaillant dans le cas d’une marketplace de vente de produits.

  • Alibaba.com

Elle prendra la forme d’un annuaire de professionnels dans le cadre d’une marketplace dédiée aux services.

  • Malt.fr 

Spécificités d’une marketplace btob

Les fonctionnalités doivent s’adapter aux exigences de ce marché spécifique : réalisation de devis, paiements différés sur factures, gestion des flux de produits, TVA ...

Définition marketplace B2C

Définition 

La marketplace Business to Consumer, “consumer” qui signifie “consommateur” en français. Ce type de plateforme met en relation un professionnel qui vend ses produits ou propose ses services, à un particulier.  

Exemple de Marketplace BtoC

  • Amazon, qui est à la base une librairie en ligne, est devenue l’une des plus grandes marketplace B2C concernant la vente de produits.
  • Uber, le service de transport qui concurrence les taxis, est un bon exemple de marketplace B2C de services. Uber a même laissé son nom pour définir ce phénomène qui correspond au développement des marketplaces : l’ubérisation.

Spécificités d’une marketplace BtoC

Plus simple que la marketplace B2B, il faut néanmoins prévoir la logistique des retours de produits et la relation client.

Définition marketplace C2C

Définition 

Sans surprise, la plateforme Consumer to Consumer met en relation uniquement des particuliers. Elles fleurissent sur la toile et favorisent l’économie circulaire. 

Exemples de marketplace CtoC 

  • Vinted.fr pour la vente de produits ;
  • Airbnb.fr pour la proposition de service. 

Spécificités d’une marketplace C2C

Contrairement aux autres marketplaces, la plateforme s’adresse ici, exclusivement à des particuliers. L’aspect législatif doit être accessible et compréhensible par les usagers. 

Comment les marketplaces génèrent-elles des revenus ?

La façon dont une entreprise génère des revenus est communément appelée “business model”. En français, on pourrait le traduire par le “modèle économique”. 

Quels sont les différents business model qui existent pour une marketplace ?

Les commissions

C’est le business model le plus répandu. Une commission dont le pourcentage est fixé en amont, est prélevée sur chaque transaction. Malt.fr, ou encore Air BnB génèrent leurs revenus de cette façon.

L’abonnement

L’accès aux offres est payant via un abonnement. Souvent utilisé dans le monde médiatique, il s’agit des plateformes de diffusion de vidéos ou de musique comme Spotify. 

L’annonce payante

Le vendeur paie pour éditer son offre et être visible sur un annuaire. Ce modèle économique est particulièrement adapté pour les plateformes de petites annonces. Les frais de mise en ligne sont calculés en fonction de différents critères : la durée, la longueur de l’annonce, mise en avant de l’annonce ...

L’accès aux informations pertinentes

Les acheteurs remplissent un formulaire d’inscription complet avec leurs coordonnées pour accéder gratuitement aux offres de la plateforme. Les informations ainsi collectées vont être payantes pour les vendeurs qui souhaitent les obtenir. Ils vont ensuite pouvoir démarcher leurs prospects présents sur la plateforme. 

Si cette méthode ne remplacera jamais la qualité d’un trafic plus naturel, elle reste néanmoins efficace dans des domaines assez précis. 

C’est le cas des plateformes de ventes automobiles par exemple.

Les offres premium

Une version gratuite, mais limitée et souvent avec beaucoup de publicités, est disponible. Pour un confort d’utilisation optimal et l’accès à toutes les fonctionnalités, l’utilisateur peut souscrire à la version premium. Méthode très souvent combinée à celle de l’abonnement.  

Les annonces publicitaires 

Difficile de passer à côté, la publicité constitue des revenus complémentaires pour les marketplaces générant un trafic conséquent.

Une marketplace peut proposer à ses vendeurs d’accroître leur visibilité en mettant à leur disposition un service payant de promotion. La plateforme va alors mettre en avant les biens ou le profil du vendeur ayant payé pour ce service. 

La création d’une marketplace en 5 étapes

comment créer une marketplace btob btoc ctoc

La création d’une marketplace ne s’improvise pas. Derrière chaque plateforme, se cache un travail conséquent de recherche, d’analyse et de développement. Créer une marketplace B2B, B2C ou C2C nécessite de faire des choix et de penser judicieusement sa plateforme. 

  1. Étude de marché préalable

L’étude préalable englobe les différents aspects qui gravitent autour de votre projet.

Avant toute chose, bien étudier le projet. Que va proposer la plateforme ? Pourquoi ? À qui ? Autant de questions qui méritent d’être mûrement réfléchies. Le but étant de définir un produit clair qui correspond aux attentes des utilisateurs : vendeurs et acheteurs. Ne pas oublier que ce sont eux qui font vivre une marketplace. 

Il est intéressant et primordial de se renseigner sur vos concurrents sans qu’ils constituent une base dans la création de votre marketplace. La concurrence ne doit pas façonner votre produit.  

Enfin, définir un cadre juridique et prévoir son budget restent des prérequis essentiels à la mise en place de tout projet.

  1. Réglementation et modération d’une marketplace

Il incombe au propriétaire d’une marketplace de se soumettre à la réglementation en vigueur du Pays dans lequel se situe son siège. 

Outre les CGU-CGV et le respect de la protection des données dont les marketplaces doivent s’affranchir, le propriétaire d’une marketplace est également le responsable du contenu de sa plateforme. Comprendre que toutes injures ou propos déplacés dans des commentaires ou tout autre section du site est imputable au propriétaire de la plateforme. 

Penser à la modération de sa marketplace, surtout lorsqu’elle génère du trafic, est un détail important.

  1. Définir son business model

Comme nous l’avons vu au préalable, il existe plusieurs modèles économiques permettant de générer des revenus. 

Vous n’êtes pas cantonné à une façon de valoriser vos services. Vos choix dépendront surtout de la nature de votre marketplace et à qui elle s’adresse.

La commission et l’abonnement avec une offre freemium qui donne un accès illimité à la plateforme, sont les business model les plus utilisés par les marketplaces.

  1. Choisir son système de paiement 

Si les solutions de paiement comme Paypal, Payzen ou encore Monetico, sont parfaitement adaptées pour les e-commerces, elles atteignent rapidement leurs limites sur des marketplaces.

La marketplace doit s’édifier comme un tiers de confiance pour les 2 parties : l’acheteur qui veut être sûr de récupérer ses fonds et le vendeur qui veut être sûr de récupérer sa marchandise. 

Il est donc nécessaire que les fonds soient prélevés dans un premier temps à l’acheteur, stockés le temps de la transaction, puis reversés au vendeur après validation complète du processus de vente.  

Plusieurs solutions de paiements permettant d’effectuer toutes ses étapes existent sur le marché. Il s’agit de Mangopay ou encore de Stripe connect. 

Les plus grosses entreprises peuvent faire la demande d’agrément d’Établissement Bancaire, mais il s’agit de modalités plus complexes et contraignantes. 

Identifier à l’avance les habitudes de paiements des utilisateurs de la plateforme peut orienter la décision d’une solution plutôt qu’une autre. 

  1. Développer sa marketplace

Incontournable, la mise en ligne d’une marketplace demande de solides connaissances en développement informatique.

Vous avez le choix pour créer votre marketplace : 

  • de faire appel à une agence web ; 
  • de la développer vous-même ; 
  • d’engager un développeur ; 
  • d’utiliser une solution de création de marketplace en ligne comme Kreezalid. 

Le coût de votre marketplace dépendra des choix que vous ferez pour la développer ainsi que de la taille de votre entreprise. 

La marketplace : le commerce de demain 

Il est difficile de donner une définition en français clair de la marketplace. Pourtant, la marketplace est en plein essor et constitue l’avenir du commerce.

Ce dont vous devez vous souvenir : 

  • un e-commerce n’est pas une marketplace ; 
  • une marketplace peut-être un e-commerce ; 
  • la marketplace à besoin d’un concepteur, de vendeurs et d’acheteurs pour fonctionner ; 
  • une marketplace peut proposer des services ou des produits ; 
  • il existe 3 grands types de marketplace : B2B, B2C, et C2C ; 
  • créer une marketplace est complexe et doit être étudié sérieusement en amont. Kreezalid peut vous aider dans la réalisation de votre projet.
Kreezalid
À propos Kreezalid

Découvrez le meilleur des outils et astuces marketing pour gérer et augmenter la croissance de votre marketplace